L'asbl La Maisonnée est un Service Résidentiel pour adultes.

Depuis 50 ans, elle travaille au service de personnes à handicap mental.


La Maisonnée est subventionnée par l'AWIPH
et est agréée sous le n° 286.

AWIPH : Agence wallonne pour l'intégration des personnes handicapées
(www.awiph.be)


2012-maisonnee-au-complet

 

Actuellement, elle héberge toute l'année, 24 heures sur 24,

40 résidants âgés de 20 à 77 ans.

 

Il y a plusieurs années déjà, La Maisonnée, trop à l'étroit dans ses locaux, s'était fixé un ambitieux objectif : rassembler les fonds nécessaires lui permettant de construire un nouveau bâtiment pour héberger ses pensionnaires.

 

Malgré l'intervention de l'Awiph, ce rêve n'a pu devenir réalité que grâce à l'aide et la générosité de nombreux sponsors et donateurs : fin 2009, les résidants ont pu quitter leurs chambres de Virginal et de "La Maison" d'Ittre pour intégrer le nouveau bâtiment.

 

L'ancien bâtiment a été complètement rénové et en partie agrandi, pour y améliorer l'espace consacré aux ateliers et à l'administration.



---oooOooo---

 

Quelques points forts de notre maison :

 

Chaque résidant est considéré et traité dans la réalité de tous les jours comme un individu à part entière, méritant en tant que tel le même respect et les mêmes droits fondamentaux que n’importe quel citoyen : son handicap n’est donc qu’une caractéristique incidente ; ainsi, par exemple, toute discussion ou intervention de la communauté éducative à propos d’un pensionnaire se fera toujours en présence de la personne considérée.

 

Quelle que soit l’importance du handicap, La Maisonnée “parie” sur le fait que derrière celui-ci, le handicapé, comme n’importe qui, a des compétences propres, qu’il faut rechercher et mettre en valeur. Celles-ci orienteront chaque pensionnaire vers des ateliers destinés essentiellement à épanouir, valoriser et développer ces compétences : ainsi les ateliers “Jardin", "Bois” ou "Terre", l’atelier “Les Marmiton”, les ateliers “Fil et tissu" ou "Colle et papier", l’atelier “Arts graphiques”, la participation aux Special Olympics, etc.

 

st-remy-2005-gilles

 

La Maisonnée tient très fort à l’insertion de ses pensionnaires dans la communauté de proximité ; ainsi, plusieurs d'entre eux font partie d’associations du village, comme les Gilles de Virginal par exemple ; d’autres participent aux marches de l’Adeps, quelques-uns fréquentent la bibliothèque communale.

 

 

 

La Maisonnée a fait beaucoup parler d’elle par deux aspects :

 

* Son atelier “Arts graphiques” a fait éclore une série d’artistes étonnants ; les expositions de leurs oeuvres se multiplient, tant en Belgique qu’à l’étranger. Au point que le succès rencontré a poussé la direction à faire établir par des juristes un contrat spécifique garantissant la protection de leurs droits d’auteurs et des revenus que la vente des oeuvres peut occasionner…

 

 

* La Maisonnée a suscité, il y a déjà une trentaine d’années, de vives polémiques par l’affirmation haut et fort de la reconnaissance des droits à une vie affective et sexuelle de toute personne, handicapée ou non, à tel point que certains médias à l’époque ont osé écrire que La Maisonnée avait créé “un bordel pour handicapés” ! Aujourd’hui pourtant, de nombreux couples y vivent une vie affective et sexuelle équilibrée et surtout équilibrante : après une période de préparation à la vie de couple et au respect réciproque qu’elle implique, est organisée une cérémonie d’”accordailles”, avec festivités adéquates rassemblant amis et familles, mais aussi avec signature de leur engagement par contrat, échange d’alliances, etc.

 

 

(Retour à la page d'accueil)nnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn((Retour en haut de page)

Qui sponsorise cette page ? Cliquez ici !